Voile Montagne
TeamWork
 
Finistère, passage clé - ©

Finistère, passage clé

Le 28 septembre 2011

David Raison et Etienne David s’apprêtent à passer le Cap Finistère cette nuit. David Raison a opté pour le centre tandis qu’Etienne David a choisi le sud.

Après trois jours de course, les concurrents de la Transat 6,50 approchent enfin du cap Finistère, à la pointe Nord-Ouest de l’Espagne. TeamWork Evolution (David Raison) et TeamWork (Etienne David) ont consécutivement mené la course pendant les premières 24 heures. Ils ont par contre perdu du terrain la nuit passée, dans une transition complexe.

Les deux régatiers ont fait un choix tactique différent au Nord de l’Espagne, David Raison est sur une route directe, alors qu’Etienne David s’est décalé vers le Sud. Au pointage de 18h TU, Teamwork Evolution figurait à la 3ème place, alors que TeamWork naviguait 25ème, respectivement à 10 et 40 milles de Jorg Riechers, leader actuel de cette première étape qui a, lui, choisi le nord.

La sortie du Golf de Gascogne s’annonce très tactique, et si la route Sud n’est actuellement pas la plus rapide, Etienne David pourrait bien se glisser dans un trou de souris et attraper du vent portant le long du Portugal. Les nordistes doivent s’attendre pour leur part à un flux de de Sud-Ouest — exactement dans l’axe de la route — assez soutenu après une transition à négocier cette nuit. Les Minis sont réputés peu performants au près (contre le vent), la glissade portugaise qui semble se dessiner pour Etienne David pourrait être une option intéressante, pour autant qu’elle se confirme. Les pronostics sont pour l’heure difficiles à faire au vu des écarts de latitudes. La situation pourrait s’éclaircir d’ici vendredi.

Les voiliers suiveurs ont croisé quelques concurrents et aucune avarie majeure n’est à signaler pour l’instant. Le Suisse Nicolas Groux a des problèmes de génératrice, alors que Jorg Riechers, victime d’une collision juste avant le départ, a réussi à consolider le trou dans sa coque, à la hauteur du livet.

Les voiliers sont attendus à Funchal, dans l’archipel portugais de Madère à partir du début de la semaine prochaine. Les concurrents s’apprêtent à passer leur quatrième nuit en mer.