Voile Montagne
TeamWork
 
La peau de l'ours - ©

La peau de l’ours

Le 27 octobre 2011

David Raison croise à plus de 9 nœuds au large de Fernando de Noronha, la porte d’entrée du continent Sud-Américain. Il possède plus de 70 milles d’avance sur son premier poursuivant Thomas Normand. Si tous les régatiers savent que rien n’est jamais joué avant le passage de la ligne d’arrivée. Il reste possible de dire, sans vendre la peau de l’ours, que David évolue pour l’heure dans une position plutôt confortable. Il va vite, au bon endroit, avec de l’avance.

Etienne David joue également un joli coup, puisqu’il a encore repris une place ce matin, et est pointé 6ème. Le groupe avec qui il navigue semble enfin avoir décollé et le long reaching vers Bahia, à plus de 8,5 nœuds de moyenne est maintenant en route pour un millier de milles. L’écart avec les quatre premiers semble maintenant trop important pour espérer les rattraper. Mais Etienne est le mieux placé de son groupe. Lucas Montaigne, et ses concurrents directs sont positionnés plus à l’ouest et doivent donc plus serrer le vent, ce qui peut représenter un handicap sur la durée. Une arrivée dans les cinq premiers reste donc potentiellement envisageable pour Etienne, avec la réserve de rigueur des imprévus, ça va de soi.