Voile Montagne
TeamWork
 
Transat AG2R La Mondiale - Un peu plus près de Saint-Barth - ©

Transat AG2R La Mondiale – Un peu plus près de Saint-Barth

Le 7 mai 2018

La barre des 1000 milles de l’arrivée est tombée la nuit dernière ! Isabelle Joschke et Justine Mettraux, en course sur la 14ème édition de la Transat AG2R La Mondiale, se rapprochent inexorablement de Saint-Barth et se battent pour garder leur 10ème place. Empannages et sargasses sont au menu des prochains jours.

« On s accroche sur la vitesse avec Isa même si on a de la peine a toujours aller aussi vite que nos concurrents directs ces derniers jours. On peine à savoir pourquoi alors qu’on est à fond et on ne sait pas si on a un peu de perte à cause de l’ofni d’il y a quelques jours et des dommages sur la structure du bateau On est maintenant vraiment sous les tropiques, ciel bleu, mer bleu profond, magnifique ciel étoilé la nuit dernière, mais peu de vie marine à part quelques oiseaux et les poissons volants dont Isa a d’ailleurs subi une attaque hier soir. Journées bien chaudes et début d’algues des sargasses qui vont être de plus en plus nombreuses ces prochains jours et qu’il faut surveiller et s’en débarrasser dès qu’on en a dans les appendices pour ne pas être freinées !

On continue de tout donner et essayer de jouer au mieux la bataille d’empannages à l’approche des îles qui sera décisive !

Bises

Juju

 

À écouter également, la vacation de Justine de ce matin 5 heures : 

 

« Pour l’instant tout le monde continue sur le même bord en attendant d’empanner. Le vent est en train de tourner gentiment et on suit ça tranquillement pour savoir quand on va empanner. C’est prévu dans la journée, ça dépendra de l’évolution du vent. C’est relativement stable. Nous avons 25 nœuds toujours à peu près dans la même direction à 10 degrés près. Nous avons de la peine à tenir la cadence imposée par les autres, on ne sait pas si c’est dû au naufrage de l’autre jour mais on essaie de s’accrocher un maximum pour se faire rattraper un minium. A va essayer de bien jouer jusqu’à la fin pour garder notre place. Ça promet d’être serré avec notre groupe en arrivant sur St-Barth, ça va être intéressant. Nous essayons d’être à fond les derniers jours pour faire au mieux. » Justine

 

 

Vos Réactions