Voile Montagne
TeamWork
 
Prochain objectif pour Justine Mettraux : La Solitaire Urgo Le Figaro - ©

Prochain objectif pour Justine Mettraux : La Solitaire Urgo Le Figaro

Le 17 juillet 2018

Le début de l’année 2018 a été riche en projets et en émotions pour la skippeuse genevoise Justine Mettraux qui a surtout navigué en duo aux côtés d’Isabelle Joschke lors de la Transat AG2R La Mondiale et en équipage sur 2 étapes de la Volvo Ocean Race à bord de Dongfeng, bateau victorieux de la course.
Pour cette 2ème partie de saison, Justine retrouve son Figaro TeamWork en solo avec en ligne de mire La Solitaire Urgo Le Figaro qui se déroulera en août et septembre prochains. Ce sera une 3ème participation à cette course au large à armes égales pour Justine qui aimerait à nouveau inscrire son nom dans le top 10 de l’épreuve.

Quels sont les moments forts de ta première partie de saison ?
Justine Mettraux : « Je retiens surtout les étapes de la Volvo Ocean Race et la Transat AG2R La Mondiale.
Le début de saison a été compliqué avec Les Sables d’Olonnes où je talonne et je ne peux pas prendre le départ de la Solo Maître Coq. Je pense que c’était une bonne leçon sur la gestion de la fatigue. J’ai tendance à vouloir trop en faire. Parfois il faut soit refuser des propositions soit alléger un peu le programme pour prendre un peu de repos.
Il a fallu gérer et faire réparer le bateau rapidement. Ce qui a entraîné des jours de travail en plus pour tout remettre en ordre et être bien prêt pour la Transat AG2R. Pendant la Transat, un OFNI nous percute, donc c’était encore une fois chantier pour le bateau au retour de Saint-Barth.
Ce début de saison, c’était un peu « gestion de crise », mais le bateau vient juste d’être remis à l’eau, donc tout est bien en ordre pour la Solitaire qui sera la dernière course de la saison.
 »

Comment te sens-tu en ce moment ?
JM : « Il y a un peu de fatigue. Je suis en train d’organiser la suite de la saison et je fais également la nav pour les équipages du CER* qui participent au Tour de France à la Voile. Ce qui signifie : se lever tôt le matin pour faire la météo et se remettre dessus tous les soirs !! Le Tour est en format réduit cette année, ça ne dure que deux semaines et je fais ça depuis la maison, donc c’est plus facile.
Sinon, je viens de ramener mon Figaro à Lorient. Je vais pouvoir faire une petite pause avant les entraînements pour la Solitaire qui auront lieu début août.
 »

Quel est ton objectif pour ta 3ème participation à la Solitaire ?
JM : « Cette année, je me suis un peu moins concentrée sur la Solitaire. Si j’arrive à refaire un top 10, ce serait vraiment super. Je pense que c’est difficile pour tout le monde de refaire un top 10 chaque année, mais c’est mon objectif. Ça demande un peu de réussite, que tout se passe vraiment bien, de ne pas rencontrer de soucis techniques et de ne pas prendre de mauvaises options niveau météo.
Si je me rapproche du top 10 ou que je rentre dans le top 10, je pense que je serai déjà satisfaite.
 »

* Centre d’Entraînement à la Régate de la ville de Genève

Vos Réactions