Voile Montagne
TeamWork
 
Repos et derniers préparatifs pour Justine Mettraux avant le coup d'envoi de la Solitaire Urgo le Figaro - ©

Repos et derniers préparatifs pour Justine Mettraux avant le coup d’envoi de la Solitaire Urgo le Figaro

Le 29 mai 2019

Justine Mettraux prendra le départ de la Solitaire Urgo Le Figaro dimanche 2 juin 2019 à 16h30. Les quelques semaines séparant la Solo Maître Coq de la Solitaire ont permis à Justine de peaufiner la préparation de son Figaro 3 et finaliser le choix des voiles. Arrivée lundi midi sur les quais de la ville de Nantes, la skippeuse TeamWork profite de cette semaine d’attente pour se reposer et faire le plein d’énergie avant la 1ère étape de la compétition.

 

Les derniers entraînements
Justine Mettraux : « On a choisi les voiles après la Sardinha Cup et on les a récupérées après la Solo Maître Coq. Le délai était court, mais on a pu les tester lors de nos derniers entraînements. Tout s’est bien passé. C’est important de faire ces tests et de vérifier les voiles pour être sûr qu’il n’y a pas de soucis. Ça nous a bien occupé et demandé un peu de travail. »

Le convoyage ?
JM : « Le convoyage c’est bien passé. C’est rapide entre Lorient et Nantes. On est parti dimanche à 23 h. On a eu de bonnes conditions au portant, ça permet encore de bien checker les voiles. Lundi matin, on a remonté la Loire. C’est quand même un peu long. On va refaire ça dimanche mais dans l’autre sens, donc c’est bien d’avoir quelqu’un à bord pour pouvoir se relayer et se reposer autant pour le convoyage que le jour du départ. »

Ta semaine à Nantes ?
JM : « Mon début de semaine est assez tranquille. Ça permet de peaufiner la préparation, de bien se reposer après le convoyage. J’ai eu une réunion de la classe Figaro hier car je suis au bureau maintenant. Aujourd’hui c’est encore calme. J’ai fait une bonne nuit, j’ai dormi 2 heures hier après-midi ! »

Quel objectif sur la Solitaire Urgo le Figaro ?
JM : « L’objectif c’est un top 10, mais ça ne va vraiment pas être simple. J’ai des objectifs en tête de la manière dont j’ai envie de naviguer, ce que j’ai bien réussi à faire sur la Maître Coq. Si j’arrive à retrouver l’état d’esprit de la Maître Coq et mettre ces choses en place, je serai contente. »

 

Crédit photo : © Christophe Breschi

 

Vos Réactions