Voile Montagne
TeamWork
 
9ème place au général pour Justine Mettraux sur la Douarnenez Courses Solo Gijon - ©

9ème place au général pour Justine Mettraux sur la Douarnenez Courses Solo Gijon

Le 15 août 2019

Le clap de fin de la Douarnenez Courses Solo Gijon a retenti ce matin avec l’arrivée des derniers concurrents dans le port breton alors que Justine Mettraux avait franchi la ligne d’arrivée hier en fin de soirée. Les 2 étapes de la course ont vu les 16 figaristes engagés traverser deux fois le Golfe de Gascogne entre Douarnenez et Gijon et faire un crochet par le Fastnet sur le chemin du retour.

Arrivée à 22h47 mercredi soir après 4 jours 9 heures 47 minutes et 57 secondes en mer, la skippeuse TeamWork prend une nouvelle fois la 9ème place et reste 9ème du classement général (avant jury).

 

Un peu déçue par son classement et sa course, Justine revient sur cette 2ème étape.

Comment s’est passé cette 2ème étape ?
Justine Mettraux : « J’ai bien fait de la merde au début de cette étape. Il ne manquait pas grand-chose pour faire un peu mieux, mais ça n’a pas été la grande réussite cette course !
On a eu pas mal de vent la 3ème nuit, s’est bien rentré, mais c’était prévu et ce n’était pas la guerre totale non plus. Sinon, on a plutôt eu des conditions un peu instables avec pas mal de grains les nuits d’avant. Pas mal de gros nuages pluvieux qui entraînent de grosses bascules de vent, donc pas toujours simple surtout la nuit car tu ne les vois pas.

Et puis, je me suis re-bloquée le dos sur la fin, un peu avant le Chenal du Four. J’étais allée chez une bonne physio à Gijon qui m’avait bien manipulée, mais ça n’a pas suffi.»

Comment as-tu géré la longueur de la 2ème étape ?
JM : «Il y a des phases où c’était difficile de se reposer, d’autres où j’arrivais à aller assez vite en faisant pas mal de siestes donc ça allait. Ça tirait un peu sur la fin quand même : en étant sous spi la dernière journée, c’était plus difficile de se reposer. Sur la fin, je pensais que j’arriverai mieux à revenir sur Erwan Le Draoulec, mais il y a une phase où je n’étais vraiment pas très rapide, donc c’est un peu dommage.»

Quel est ton sentiment général sur cette édition de la Douarnenez Courses Solo Gijón ?
JM : «En matière de résultat, c’est assez décevant. Après, j’ai l’impression d’avoir navigué correctement, vu des choses en vitesse, sur les voiles… Donc c’était quand même intéressant. Et puis, on a fait pas mal de milles, donc ça m’a permis de voir encore pas mal de choses, mais voilà, je voulais faire mieux !»

Crédti photo : © Christophe Breschi 

 

Vos Réactions