Voile Montagne
TeamWork
 
Nils Palmieri & Julien Villion : J-15 avant le départ de la Transat en Double - ©

Nils Palmieri & Julien Villion : J-15 avant le départ de la Transat en Double

Le 24 avril 2021

Le premier gros morceau de la saison Figaro est en vue pour Nils Palmieri. Le marin TeamWork sera au départ de la Transat en Double le dimanche 9 mai et fera équipe avec le skipper français Julien Villion. Cette traversée de l’Atlantique entre Concarneau et Saint-Barth sera une première pour les bateaux Figaro Bénéteau 3 : comment réagiront les bateaux, comment les marins géreront la navigation sur la durée ? Autant de questions auxquelles le duo franco-suisse tente de résoudre avant le départ.

Nils et Julien font le point à 15 jours du départ.

Où en êtes-vous de votre préparation ?

Nils Palmieri : « On a choisi de ne pas faire la Sardinha Cup, ce qui nous a laissé du temps pour tester ce que l’on voulait et bien préparer le bateau. Il est bien optimisé pour la Transat.

Le gros point d’interrogation avec ce bateau c’est le confort intérieur et l’ergonomie du bateau, on a pas mal travaillé là-dessus. Le bateau mouille beaucoup, on a essayé d’optimiser ça. On a aussi fait pas mal de tests sur les voiles. On avait des voiles qui fonctionnaient jusqu’à maintenant mais plutôt en mode solitaire et plutôt sur des plans d’eau proches des côtes, donc sans trop de vagues. Il faut des voiles vraiment spécifiques à une transat. On a un nouveau grand spi, un nouveau petit spi et un nouveau génois. C’est la moitié de la garde-robe ! On attend de voir un peu la météo pour savoir si on emmène le nouveau petit spi ou pas. »

Julien Villion : « On est en train de peaufiner tous les petits détails de préparation que ce soit les contrôles de sécurité, les pesées du bateau, l’avitaillement, les derniers détails de performance. On a réussi à naviguer 2-3 jours la semaine dernière et enchaîner les points de validation que l’on avait à faire. C’était vraiment un bon choix de ne pas faire la Sardinha Cup car au final, il y a pas mal de choses qui se sont accumulées et on aurait été bien dans le rush sur la fin, surtout que je suis papa depuis 1 semaine d’une 2ème petite fille, donc cette semaine, je suis un peu off à la maison. J’accumule du temps avec la famille avant de ne pas les voir pendant la Transat. On a un super bon niveau d’échange ave Nils. Il est bien dans l’opérationnel, je l’ai un peu délaissé sur cette partie-là, mais j’essaye de bien rester en contact avec tout ce qui se passe à bord. »

Quel est votre programme pour les prochains jours ?

NP : « On va se focaliser sur le matériel, on navigue mercredi et jeudi. Ce seront des petites nav très très courtes pour tester des trucs, valider certains éléments. On ne fera pas de grosses sessions. Vendredi on part à Concarneau. On verra si on y va en mode entraînement avec le groupe ou en mode convoyage. Les préparatifs vont bon train et le bateau est fin prêt. »

JV : « La semaine prochaine, on va faire un peu de nav, finir quelques détails et quelques validations, notamment tirer des bords avec les voiles neuves. Et la dernière semaine, il y aura toute la préparation du grand départ, commencer à se plonger dans la météo. Les obligations vont être assez légères du fait des contraintes sanitaires, plus de prologue, plus de réunions officielles. On aura les réunions en visio. On va pouvoir passer du temps à s’isoler, ce qui me convient bien. Hâte que tout ça arrive, on a une bonne semaine pour la préparation finale du bateau, mais on commence à être vraiment à un bon niveau de prépa et on va pouvoir partir dans de super conditions de performances. »

Crédit photo : © Christophe Breschi

Vos Réactions