Voile Montagne
TeamWork
 
Genève - Rolle - Genève : une 3ème place pour le M2 Wize by TeamWork - ©

Genève – Rolle – Genève : une 3ème place pour le M2 Wize by TeamWork

Le 8 juin 2021

Un peu plus de 200 bateaux étaient au départ de la Genève – Rolle – Genève samedi dernier. Parmi cette belle flotte, 12 catamarans M2 jouaient la 3ème manche du M2 Speed Tour 2021, dont Wize by TeamWork. Arnaud Didisheim, Marc Stern, Vincent Charvet et Stéphane Massip ont été solides en prenant la 3ème place de la catégorie M2 en 4h13.

Pour cette première classique lémanique, l’équipage Wize by TeamWork a rencontré des conditions météos variées tout au long du parcours. Du vent rafaleux et fort au départ puis des airs plus légers et du soleil sur la suite de la course. Des conditions qui auront réussi aux quatre skippers Wize by TeamWork puisqu’ils signent leur premier podium de la saison du M2 Speed Tour.

Les réactions d’Arnaud Didisheim :
« On a pris un départ un peu en retard de la flotte car on a décidé de changer de voile d’avant dans les dernières secondes avant le départ pour être prêt pour le grain qui arrivait. Cette option nous a vite remis dans le groupe de tête des M2.

En début de course, les conditions étaient assez instables et incertaines. On est resté le plus possible au milieu du lac car il y avait par moment des appels de Joran et nous voulions êtres les premiers à en profiter s’il s’installait. Cela permettait aussi de faire la route la plus directe. Au niveau d’Yvoire, tout le groupe de tête s’est retrouvé, on a même dépassé plusieurs TF35, c’était comme un 2ème départ.

À l’approche de Rolle, on a tenté de faire l’intérieur. Ca a presque marché, mais finalement on enroule la bouée en 6ème place.

Au retour, on a tiré un long bord jusqu’à Founex. Là, on tente une option côté français pour profiter de plus de vent, mais ça n’a pas été très concluant, on a retrouvé les autres M2 au large de Versoix. Et c’est là que tout s’est joué ! Avec le vent sud-ouest faiblissant, on a décidé d’aller jouer avec les effets de côte depuis la plage de la Savonnière jusqu’à l’arrivée. Cette option a été payante car on remonte de la 6ème à la 3ème place avec une jolie bataille de virement contre Patrimonium.

On est content de notre course même si toutes les options n’ont pas toujours fonctionné. Le bateau va bien et on est à l’aise dans toutes les forces de vent. Donc il n’y a plus qu’à faire mieux au Bol d’Or le week-end prochain. »

Crédit photo : Nicolas Finiel

Vos Réactions