Voile Montagne
TeamWork
 
Le M2 Wize by TeamWork 8ème M2 de la Genève-Rolle-Genève - ©

Le M2 Wize by TeamWork 8ème M2 de la Genève-Rolle-Genève

Le 8 juin 2022

L’équipage du M2 Wize by TeamWork participait à la Genève-Rolle-Genève samedi 4 juin 2022. Pour la 57ème édition de cette classique lémanique, Wize by TeamWork a pris la 8ème place du classement M2 après 3h52 sur l’eau. Une bonne préparation avant le Bol d’Or Mirabaud qui aura lieu samedi prochain.

Stéphane Massip, embraque du M2, nous raconte la course :

« La journée de samedi s’annonce belle : Plein soleil de prévu. Sans doute même pas trop chaude pour nous sur le lac, l’eau n’ayant pas encore eu le temps de beaucoup se réchauffer.
Côté prévision de vent par contre, c’est moins la fête : Un léger flux du nord-ouest est annoncé mais assez incertain en force et direction. On espère tout de même pouvoir bénéficier d’un peu de Séchard (vent issu de l’échange thermique entre le grand et le petit lac) avec la chaude journée de prévue. Cela nous permettrait au moins de progresser rapidement sur le petit lac (entre Genève et Nyon). Un risque d’orage est également annoncé pour la fin de journée, on espère être rentré avant.

Lors de la Genève-Rolle-Genève, tous les multicoques partent sur la même ligne de départ. Nous nous retrouvons donc parmi les TF35 lors de la procédure préparatoire. Antoine, notre régleur de grand-voile et tacticien du jour, nous propose de rester un peu à l’écart du peloton afin de pouvoir s’assurer d’une position dégagée et libre de mouvement par rapport aux autres bateaux. Nous sommes tous d’accord avec ce choix tactique et le validons.
Malheureusement, lors du coup de pétard, ça ‘tamponne’ au bateau Start et nous n’arrivons pas à trouver la place qu’on espérait afin de s’extirper au plus vite de la ligne. Finalement nous devons virer afin de sortir du sillage des autres bateaux et enfin trouver de l’air frais sans perturbation. 

La course est lancée !

Nous sommes un peu en retrait de nos concurrents directs qui ont fait un meilleur départ, mais nous ne sommes pas loin, au contact. Nous nous motivons à profiter au mieux des airs un peu plus forts que prévus, mais effectivement assez instable en direction. Les virements de bord s’enchaînent le long de la côte française où le vent est légèrement plus soutenu, ce qui est intéressant pour nous. Vincent numéro un (équipier à l’avant du bateau) est mis à contribution avec deux changements de voile. Arnaud, à la barre, reste concentré, ce qui nous permet de réussir une bonne transition depuis Yvoire jusqu’à Rolle, où nous talonnons les premiers lors du passage de la bouée de mi-parcours (moins de 4 minutes de retard après 2h30 de course).

En passant en vent arrière pour le retour, nous espérons avoir l’occasion de revenir sur les premiers et se battre enfin aux premiers rangs. Malheureusement Éole n’a pas décidé de nous aider aujourd’hui : La tête de course bénéfice d’airs encore bien soutenus alors que pour nous, plus en arrière, la pression diminue progressivement. Passé le moment difficile de voir les copains reprendre l’avance qu’on avait réussi à réduire durant toute la montée à Rolle, nous retrouvons la motivation et réussissons à reprendre l’un de nos concourants peu avant d’arriver dans la rade de Genève. Le retour a été finalement assez rapide avec de beaux bords de portant (vent arrière) à plus de 16 nœuds grâce à un vent à nouveau plus soutenu retrouvé au large de Chens-sur-Léman.

Nous finissons la course en 3h52 en 8ième position, à 15 minutes du premier. 

Au final, ce fut une belle journée de régate, nous avons bien navigué.
Un petit goût d’amertume en constatant que notre course s’est jouée sur la ligne de départ, mais nous avons également fait de belles manœuvres et de bons choix tactiques (à l’exception du départ …).
Nous partons confiants pour le Bol d’Or du week-end prochain avec une équipe fin prête et très motivée. » 


Retrouvez le classement général du M2 Speed Tour ICI

Crédit photo : Jean-Michel Photographe

Vos Réactions