Voile Montagne
TeamWork
 
J-1 avant le départ de La Solitaire du Figaro, un saut dans l’inconnu et des pièges à éviter. - ©

J-1 avant le départ de La Solitaire du Figaro, un saut dans l’inconnu et des pièges à éviter.

Le 20 août 2022

Nils Palmieri a terminé sa semaine à Nantes par une parade reliant la ville hôte de La Solitaire du Figaro à Saint-Nazaire pour le grand départ de la course reine de la saison. Une semaine rythmée par les briefings de l’organisation, la finalisation de la préparation du Figaro Beneteau 3 TeamWork, beaucoup de sommeil pour emmagasiner de l’énergie et du sport quotidien pour rester dans le rythme.

« La semaine s’est vraiment bien passée, je suis arrivé avec un bateau vraiment prêt car suite à mon abandon sur la Solo Guy Cotten, nous avons pu prendre de l’avance ! Je suis prêt et en forme pour demain, j’ai fait beaucoup de siestes pour adapter mon corps au sommeil polyphasique, j’ai hâte d’y être !

Pour cette première étape, nous allons aller jusque Stockholm Island, dans le sud du Pays de Galles, qui est un coin que l’on ne connaît pas. En regardant les cartes de courant, on se rend compte que c’est un coin où il y en a beaucoup. En bref, on entre dans l’inconnu ! Pour le reste, le champ de course est vaste, il nous offrira pas mal de possibilités, on aura également pas mal de pièges avec la Chaussée de Sein et le Chenal du Four dans lesquels il y aura certainement des passages à niveau avec le courant à l’aller et au retour. Il faudra également faire attention aux DST (dispositifs de séparation de trafic, ndlr) au niveau des îles Scilly. Côté météo, le début devrait être un peu mou, puis devrait laisser place à un flux d’Ouest assez soutenu, qui nous permettra d’aller assez vite vers le Pays de Galles. La suite pourrait également être rapide mais c’est assez incertain pour le moment ! »

Photo ©Alexis Courcoux

Vos Réactions